Aufrufe
vor 10 Monaten

bonalifestyle Sonderausgabe FR Okt 2019

  • Text
  • Ainsi
  • Montagne
  • Mouvement
  • Toujours
  • Caran
  • Suisse
  • Cuisine
  • Monde
  • Bona
  • Lifestyle

EN MOUVEMENT LA FONCIÈ

EN MOUVEMENT LA FONCIÈ RE Immobilier de rendement, l’actif chéri des caisses de pension Que ce soit dans l’immobilier locatif ou le commercial, le marché suisse est menacé de surproduction. Toujours en quête d’une allocation d’actifs équilibrée et poussés par les taux négatifs, les investisseurs privés et institutionnels sont à la recherche d’opportunités. Paradoxe : entre la faiblesse des rendements obligataires et l’anomalie des taux négatifs qui facilitent l’investissement par l’endettement, le champ des possibles se réduit, notamment pour des fonds de pension soumis à un environnement juridique et réglementaire contraignant. Dans ce contexte, l’immobilier de rendement devient très attractif. Or les opportunités se font rares, notamment dans les centres villes et la couronne urbaine qui les entourent. Ce qui pousse les acteurs à s’en éloigner toujours plus, dans l’espoir que les locataires les suivront. Mais le solde migratoire se tend, l’offre abonde, le taux de vacances augmente et les rendements ne sont pas toujours à l’horizon. Construire pour construire en profitant de taux bas sans s’assurer d’une demande suffisante peut conduire à la surproduction. La BNS en est bien consciente, elle qui multiplie les avertissements et les souhaits de plus grand encadrement des crédits. Au niveau boursier, les fonds immobiliers se sont plutôt mieux comportés que les fonds en actions lors de la correction boursière de la fin 2018. Et lors de la reprise qui a suivi début 2019, ces mêmes fonds l’ont été également mais dans une moindre mesure. Ces mouvements contenus, à la baisse ou à la hausse, attestent de la résilience des fonds immobiliers qui s’adossent, au contraire d’actions mobilières interchangeables, à des immeubles Arnaud de Jamblinne Directeur général de La Foncière qui possèdent, chacun, des caractéristiques propres, en particulier une identité et un ancrage local. Dans ce cadre de référence commun à tous les gestionnaires d’actifs, La Foncière, avec ses 230 immeubles situés pour une très large part dans les centres urbains de l’arc lémanique, est très bien positionnée. Lyon 77 : 540 m² de nouvelles arcades commerciales en rez-de-chaussée, ajoutés aux 34 nouveaux logements et 4000 m² de bureaux. Du locataire au porteur de part, le cercle vertueux du portfolio management Chaque investissement du Fonds dans l’acquisition d’un nouvel immeuble recèle sa part de risque : situation géographique qui perd de sa pertinence, rendements en baisse par rapport aux objectifs, potentiel de valorisation qui se révèle trop faible. Et dans ce cas, La Foncière n’hésitera pas à céder la propriété de l’immeuble comme ce fut le cas récemment dans le Chablais. Car la mission de La Foncière est de valoriser son parc immobilier, tant par un entretien régulier que par des programmes de rénovation plus substantiels, voire même de reconstruction. Cette recherche de valorisation constante bénéficie aux locataires qui pourront ainsi dérouler leur quotidien dans un appartement à leur convenance. L’instrument de mesure le plus évident de cette valorisation est le taux de vacances. Plus il est bas, plus le Fonds peut se targuer d’attirer puis de fidéliser ses locataires. Les revenus locatifs augmentent car les loyers Nouvelle façade métallique ventilée et isolation périphérique pour une rénovation complète de l’enveloppe d’un immeuble lausannois sous-gare. 14 15 LIFESTYLE bona